Marie-Louise Mimran, née Henriette  ( Meknes 1923 ) a été une femme, une épouse, une mère, une grand-mère et une arrière-grand-mère à la personnalité immense; une âme forte qui avait fait de l’amour de l’autre, de tous les autres, sa règle de vie.

N’économisant ni son temps ni son énergie, elle a eu à cœur d’aider les plus vulnérables, les plus démunis. Elle a contribué au financement de projets humanitaires en Afrique et en Israël. Là où elle a vécu, elle a laissé le souvenir d’une femme attentive aux besoins des communautés, sensible à la souffrance des individus.

Jusqu’au bout, elle a su écouter.
Jusqu’au bout, elle a défendu les absents.

Le décès de Marie-Louise Mimran le 18 novembre 2008 a laissé un grand vide auprès de ceux qui l’ont connue.
C’est dans un esprit de fidélité que la fondation poursuit son action. Sa mission est de faire vivre les valeurs de Marie-Louise Mimran dont le vœu était que chacun puisse se consacrer spontanément aux autres et que personne ne soit enfermé ni dans les tombeaux des égoïsmes individuels ni dans la froide indifférence.